Le Remote healing, c’est le soin à distance qui trouvait sa particularité il y a quelques années dans le fait que son efficacité relevait d’un travail en volume ou en 3 D, d’où son nom de 3 D dans les formations en Energétique globale. Dans cette application chamanique souvent utilisée aussi en sorcellerie, le thérapeute travaille à distance du patient, parfois à des centaines de kilomètres, sur un champ de la même forme que l’organe que l’on veut traiter et relié au patient. Ce travail trouve sa  compréhension dans la lecture de Rupert Sheldrake (Nouvelle science de la vie et l’Ame de la nature) en reconnaissant les champs morphiques de chaque partie du corps. Ces formes-pensées contiennent de l’énergie, du Qi, et ainsi les principes ostéopathiques de déroulement des mémoires tissulaires peuvent leur être appliqués.  Il est alors possible de traiter les mémoires d’un choc, d’un stress, d’une toxicité sur n’importe quel tissu humain ou animal en agissant sur ces formes-pensées ou ces champs morpho-génétiques à distance en Remote healing. L’intervention chamanique considère qu’un tel travail n’est possible qu’en limitant le dialogue intérieur pour pouvoir déplacer son point d’assemblage sur la position qui correspond au travail en 3 D ou guérison à distance. Le thérapeute se trouve désormais face à l’indispensable pacification de son mental pour pouvoir utiliser cette technique, jusqu’à présent l’harmonisation de son astral et de ses émotions lui prenait toute son attention. Le Remote healing ouvre d’immenses perspectives aux thérapeutes car il permet en même temps un diagnostic et un traitement en suivant les réactions de la forme pensée organique entre ses mains.

Une autre application dans les arts de soins chamaniques est le Qi Neï Zang, (Qi pour énergie, Nei pour interne et Zang pour organe).

Cette technique utilisée après l’exérèse d’un noeud émotionnel chez un patient, permet de dynamiser en profondeur le Yin de l’organe par le mouvement Yang. L’avantage pour le thérapeute, c’est qu’il peut l’utiliser sur lui-même pour prendre soin de ses 5 trésors, ce que faisaient le sages taoîstes à la longévité renommée depuis des millénaires. Pour conserver l’esprit chamanique, ce massage ne peut s’effectuer que par un mouvement prescrit par l’organe lui-même, ce qui nécessite une écoute, une réceptivité féminine, de la part du praticien qui encore une fois n’applique pas une technique toute faite et stéréotypée. Cette relance organique par Qi Neï Zang remplace en partie l’utilisation de la phamacopée chinoise difficile à employer en France par manque de connaissance et vérification approfondie des produits traditionnels et erreur possible d’ingestion par les malades. La pratique du rêve éveillé permet le glissement sur la position adéquate du point d’assemblage en réceptivité interne. Le processus de pratique, en Qi Neï Zang et 3 D,  peut se perfectionner en situation face à un patient lors des ateliers Pro.

Ces 2 applications se retrouvent réunies dans le travail chamanique sur les chakras ou centres d’énergie ou Nids d’aigle, puisque le thérapeute doit avoir acquis la finesse de senti du Remote healing combinée à l’écoute subtile des besoins énergétiques du corps du Qi Nei Zang.

Sans savoir prendre soin de son corps est-il possible de passer de la conscience du 3e chakra au 4e ?