Chaman healing arts

"Stages et formations en énergétique ouverts au public et aux thérapeutes"

L’utérus

Click above to add it to the post (sorcia10.jpg)

Toute bonne sorcière savait utiliser les pouvoirs de son utérus, les autres se contentaient de faire ou de se faire faire des enfants. Celles qui ne savent pas le subissent dans son aspect Yang c’est à dire l’élimination, les spasmes, les contractions. L’aspect Yin ne concerne pas que la gestation qui protège, conserve, nourrit pendant 9 mois le foetus, mais aussi contient le pouvoir de transformation.
Consciemment l’utérus peut être utilisé de façon Yang, comme organe d’épuration du sang, des toxines mais surtout des toxiques dégradations du métabolisme psychique utilisées lors du stress (énervements, déceptions, incompréhensions, désillusions, frustrations… la liste est longue).
Dans son aspect Yin, comme organe de pouvoir, l’utérus sert  dans le rappel de soi pour garder et entretenir une sensation avec le corps afin de ne pas se laisser bouffer son énergie spécifiquement durant les relations humaines.
Comme avec toute entité, ce lien devra être entretenu par les rituels que la sorcière met en place : offrandes sensorielles ou matérielles, ou libidinales, chants, danses, créations artistiques …elle nourrit la présence dans le bassin, le champ de cinabre lors des activités journalières.
L’énergie utérine se diffusera dans tout le corps par le Ren Mai qui part de l’utérus et monte au centre du corps à l’avant, par le Du mai qui part du chakras racine et monte le long du rachis jusqu’à la tête, par le Chong Mai vaisseau d’assaut qui monte jusqu’à la gorge pour pouvoir formuler et exprimer le ressenti, son indépendance, ses choix de vie, sa spécificité. Par le sang chargé des énergies lumineuses et sensuelles de l’orgasme qui élèveront la charge en procurant une sensation de plénitude, d’accomplissement, en stimulant le diencéphale et son système de récompense. L’utérus capture la charge lors de la sexualité et la distribue comme une batterie, dans tout le corps pour toutes les cellules, si l’idéal n’est pas distancié par le vécu.
L’utérus en médecine chinoise est nommé Zi Gong, palais du fils, ou palais de l’enfant, mais Zi veut aussi dire le Maître, comme dans Lao Zi ou Zhouang Zi.
Comme tous les organes, lorsqu’on l’oublie l’utérus périclite, et fabrique des symptômes pour attirer l’attention : saignements, douleurs, fibromes, tumeurs, endométriose …les étiquettes dont on l’affuble ne changent rien à sa détermination : dysménorrhées, leucorrhées, aménorrhées, métrorragies, ménorragies, salpingites, annexites.
Avec cet organe la femme n’est plus limitée à la mère mais peut vivre ses autres facettes (voir les cercles de femmes, les archétypes du féminin, le cycle lunaire, les stages lune-Vénus, le magasine Rêve de Femmes).

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2021 Chaman healing arts

Thème par Anders Norén