Chaman healing arts

"Stages et formations en énergétique ouverts au public et aux thérapeutes"

Automne saison du Métal

 

Katana

 

Le Poumon est l’organe représentatif de la modalité énergétique que les chinois nomment Métal. Le Métal a des caractéristiques spécifiques que l’on retrouve au niveau du mental, des émotions et du physique.

Sur le plan physique le Métal gère la respiration, les voies respiratoires; un dérèglement du métal en excès ou en déficience provoque des pathologies à ce niveau : angine, laryngite, pharyngite, bronchite, toux, oppression thoracique, mucosités, pneumonie, pleurite… Les causes sont nombreuses comme dans chaque modalité. La cause énergétique est une baisse de la fonction du poumon qui gère Wei Qi l’énergie défensive, ce qui permet aux énergies extérieures de pénétrer dans le corps : le vent, le froid, l’humidité, la sécheresse… des variations de climat assez fréquentes en automne comme nous le constatons; le poumon aime la sécheresse et craint l’humidité qui l’engorge et produit des glaires, il est donc conseillé d’éviter les aliments sucrés ou trop gras et favoriser ce qui est légèrement piquant comme certains radis (radis noir, radis chinois qui ressemble au navet). Ce moment de l’année est particulièrement bien choisi pour reprendre des séances de respirations conscientes sur les 3 foyers ou des kapalabhathis (trad : crâne vide) qui draînent le trouble du Foyer inférieur et purifient le Foyer supérieur, ainsi que des renforçateurs de défense immunitaire. Le Métal est propice aux rangements, au tri des armoires, greniers et caves, car il est lié au plomb et à Saturne qui gère la mise en conformité, l’organisation (c’est aussi le moment des comptes, des taxes et des impôts!).

Ces mêmes pathologies peuvent avoir une  cause émotionnelle ou mentale. Le climat favorise déjà la morosité par une baisse de la luminosité, les jours étant plus court l’hypophyse est moins stimulée, sa fonction hormonale est de coordonner les endocrines sur plusieurs fronts et sous son action les gens s’affairent dans de nombreuses directions parfois en voulant tout contrôler. Le changement de climat tempère ou éteint cette attitude affairiste, le ciel est gris, plombé ou il pleut, ce manque de feu ce traduit par un manque d’enthousiasme, de la tristesse. Si l’individu ne se sent pas reconnu  dans le cadre familial ou professionnel, cette non-reconnaissance renvoi à l’enfance et réactive des mémoires qui déprécient l’énergie du poumon et le mental du Métal qui gère l’image de Soi par rapport à soi-même et aux autres. Ce ressenti peut facilement conduire, comme on le note en consultation, à une baisse d’énergie sur le Poumon-grosIntestin qui constitue la matérialisation de la modalité Métal chez l’être humain. Il est temps de visiter l’organe poumon et de réaliser ses besoins (stage du Tao des organes).

La saison est propice à l’introspection puisque le métal permet de rentrer dans les profondeurs en guidant la sève vers les racines et les profondeurs de la terre. C’est donc le temps des bilans, se recueillir pour vérifier ce qui doit être changé, ce qui a été réalisé pour renforcer la fierté, l’estime de soi, la confiance en soi, sinon ne restera que la critique, l’auto-commissération.

Le métal protège de l’extérieur mais permet d’échanger avec ce qui nous entoure par la peau et la respiration, ce juste équilibre le place comme ministre de la justice traditionnellement, alors le Poumon est très sensible à l’injustice qui peut être vécue comme personnelle ou sociale, le peuple descend facilement dans la rue à cette époque pour manifester (pour s’indigner, sans trop analyser son comportement indigne au quotidien !) ce qu’il entreprend moins pendant l’été lorsqu’il est à la plage où l’injustice est pourtant toujours d’actualité. L’égocentrisme modifie alors ses priorités.

L’automne est favorable au travail sur soi, moment choisit pour la rencontre avec les Gui, ses démons intérieurs qui se nourrissent des habitudes, des routines, des compulsions, des addictions. Il serait juste de les transformer avant qu’ils ne nous épuisent en consommant la conscience ou en prenant sa place. Le poumon n’est -il pas le lieu du Po, des tendances inscrites en profondeur dans la psyché qui suivent la personne dans le transgénérationnel ou le karmique. Utilisons cette énergie saisonnière métallique pour forger une meilleure impeccabilité et ne pas réitérer constamment les mêmes conduites qui oppressent le cardiaque et pèsent sur le plexus tout en jouant de sobriété.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Chaman healing arts

Theme by Anders Norén